Chaire UNESCO de Santé sexuelle & Droits humains

An example of partnership and volunteerism in the context of sustainable development

 

"UN Special" interview of Madam Ingrid Geray, lawyer, member of the executive committee; and Dr Thierry Troussier, public health doctor,sexologist, and head of the UNESCO Chair in Sexual Health & Human Rights

 

In "UN Special" the Magazine International Civil Servants

Voir l'interview sur le site

Qu’est-ce qu’une chaire UNESCO ?
Une chaire UNESCO est un instrument de coopération entre les institutions d’enseignement supérieur et de recherche et l’UNESCO qui promeut la coopération internationale interuniversitaire à travers des accords de jumelage et de partenariat entre des établissements d’enseignement supérieur et des universitaires du monde entier.

Pourquoi avoir créé une chaire qui associe la santé sexuelle et les droits humains ?
Les chiffres liés aux comportements sexuels et aux violations des droits humains, dans le monde, demeurent alarmants.

Plus de 16 millions d’adolescentes accouchent chaque année et 3 millions d’entre elles subissent des avortements à risque. En outre, 70% des femmes sont victimes de violence au cours de leur vie. Mais encore, d’après les estimations préliminaires de l’OMS pour 2012, le nombre de nouveaux cas pour les quatre infections sexuellement transmissibles (IST) curables, parmi la population 15-49 ans, est de 441 millions par an.

Ces indicateurs constituent des défis pour les sociétés à travers le monde.

La sexualité de chacun relève du domaine de l’intime et du secret. Toutefois la sexualité individuelle intéresse la collectivité dans la mesure où elle peut mettre en difficulté le développement durable de l’humanité. Il convient donc d’œuvrer pour améliorer la santé des populations et plus précisément la santé sexuelle qui se définit comme un « bien-être lié à la sexualité ».

La prise en compte de la sexualité reste encore très souvent réduite à la pathologie ou à la prévention des maladies et une approche positive et globale basée notamment sur l’éducation sexuelle est nécessaire.

Cette approche positive et globale de la sexualité dans le respect des droits humains constitue notre objectif.

Bien que la communauté internationale reconnaisse la nécessité de respecter, d’appliquer et de promouvoir les droits humains dans toutes les composantes de la sexualité afin de permettre le développement de la population, les barrières politiques, religieuses et idéologiques, mais également financières apparaissent comme des freins.

C’est dans ce contexte que la chaire UNESCO/Réseau UNITWIN de Santé sexuelle & Droits humains, sous la responsabilité du Docteur Thierry Troussier, a été créée en 2010 au sein de l’Université Paris-Diderot. Ses objectifs et ses missions sont au carrefour de la santé publique et de l’éducation.

Comment fonctionne la chaire UNESCO Santé sexuelle & Droits humains ?
La chaire UNESCO est indépendante et autonome des institutions et des laboratoires de santé privée. Elle ne reçoit aucun financement de l’UNESCO et les membres, professionnels de disciplines diverses, médecins, psychologues, sociologues, juristes, etc. interviennent bénévolement pour mettre en œuvre les projets qui s’inscrivent dans les objectifs du développement durable (ODD).

FaLang translation system by Faboba